Notice précédente Notice suivante
Domaine Artisanat - industrie
Dénomination Ponceuse automatique de tête
Auteur / exécutant Cassé, directeur de la Société d'études de matériel pour chapellerie, Essonnes
Période
création / exécution
2e tiers 20e siècle
Description La ponceuse automatique de tête sert au ponçage de la surface des "têtes" des cônes de feutre, à l’aide de papier verré, permettant d’obtenir la qualité ras. Bâti en fonte en forme de potence. La partie verticale arrière renferme une courroie de transmission reliant un moteur à un arbre actionnant la forme en bois placée à son extrémité. Cette forme est recouverte d’un feutre ras beige fixé par des clous : le cône de feutre à poncer y est installé. La partie basse supporte le mécanisme avec moteur d’entraînement du coussin-ponceur. Ce dernier est composé d’une petite plaque métallique avec, aux extrémités, des papillons d’enroulement manuel du papier verré, maintenu tendu par un système de cliquets. Le coussin suit deux mouvements : l’un ellipsoïdal de direction verticale, l’autre linéaire de direction horizontale. En plus du coussin, un bloc-ponceur pivote à 90°: mobile, il se déplace autour de la tête du cône de feutre, commandé par une pédale située à l’avant de la machine. Sur le côté droit du bloc-ponceur, un contrepoids cubique module la pression du coussin-ponceur contre le cône de feutre.
Inscriptions Inscription en relief du constructeur : Cassé - Essonnes - Breveté S.G.D.G. Patay, Lyon (pour les 2 moteurs)
Matériaux / techniques Métal (fonte, aluminium, fer, laiton), caoutchouc, bois, feutre
Mesures H. 103 cm ; long. 106 cm ; larg. 80 cm
Utilisation / destination Technique
Mode et date
d'acquisition
Don - 1982
N° d'inventaire 982.1.6.1 et 982.1.6.2 et 982.1.6.3
Crédits photographiques Daniel Ulmer, Atelier-Musée du Chapeau
Statut juridique Propriété de l’Association Musée du Chapeau, Chazelles-sur-Lyon
Musée de France "au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002".