Notice précédente Notice suivante
Domaine Artisanat - industrie
Dénomination Arrondisseuse de bord
Période
création / exécution
2e tiers 20e siècle
Description Cette machine est destinée à couper les bords des chapeaux de feutre. Selon son réglage, les bords peuvent être coupés ronds ou ovales, d'une largeur égale sur tout le pourtour ou bien différente. Socle cylindrique en fonte qui supporte un cercle métallique surmonté d'un plateau en forme de couronne, muni de 2 tenons. Ces tenons permettent l'encastrement d'un formillon amovible, qui maintient le chapeau en place sur le plateau. Côté gauche, une manivelle équipée d'une poignée fait tourner le cercle et le plateau. Deux petites molettes, situées juste sous la couronne, ainsi qu’une autre plus grande, fixée sur le cercle muni d’une graduation, assurent le réglage des différents types d'ovale. Côté droit du plateau, un bras tient la lame de coupe et coulisse sur un axe, dont l'extrémité est pourvue d'une poignée. Celle-ci règle la largeur du bord à découper. Au bout du bras muni d’une graduation, une plaque de bronze maintient une lame de cutter dont seule la pointe dépasse, à l'aide d'un écrou à ailettes. La lame découpe le feutre sur une plaque triangulaire très fine qui possède une vis de réglage, ceci afin d'éviter les rayures sur la couronne. Cette plaque est vissée sur le bras. Ce dernier, abaissé lorsque la lame travaille, est relevé le reste du temps.
Matériaux / techniques Métal (fonte, acier, bronze)
Mesures H. 34 cm ; long. 67 cm ; larg. 37 cm
Utilisation / destination Technique - Fabrique de chapeaux Ecuyer-Thomas, Chazelles-sur-Lyon
Mode et date
d'acquisition
Don - 1999
N° d'inventaire 2009.0.48.1
Crédits photographiques Daniel Ulmer, Chazelles-sur-Lyon
Statut juridique Propriété de l’Association Musée du Chapeau, Chazelles-sur-Lyon
Musée de France "au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002".